Introduction

Velitex Ensilage, c'est quoi ?

La qualité de la couverture des silos est l’un des facteurs prépondérants pour réduire les pertes tant sur le plan quantitatif que qualitatif. D’un point de vue nutritionnel, une meilleure conservation permet de réduire la dégradation des protéines et donc « d’améliorer la teneur en PDIE du fourrage ». N'oubliez pas que ce qui coûte cher, c'est ce que vous jetez ! 

UNE MÉTHODE POUR 4 ACTIONS QUI ONT FAIT LEURS PREUVES :

supastop

CONSERVATION

Un seul et même film d’ensilage de 45µm. Oxygène barrière (EVOH).

aaa

PROTECTION

Un filet de protection souple avec un positionnement transversal par bandes. Facile à mettre en place, facile à enlever et facile à ranger.

b

HERMÉTISATION

Des boudins de lestage remplis de graviers afin de ceinturé le silo et éviter toute entrée d’air dans le silo.

d

COMPACTATION

SILOLEST® : Des tapis à silos avec boudins intégrés permettant de gérer très facilement l’avancée de son silo, éviter les entrées par le front d’attaque et limiter les reprises en fermentation.

Comment bien hermétiser son silo ?

2341
1

RABATTRE la bâche des murs
et couper à 20-25cm.

2

DÉPLOYER LE SEALPLUS® sur l’ensemble du silo. En marchant le moins possible dessus.

3

COUVRIR avec le filet SOUPLE : SILOSAT.
Par bandes transversales.

4

HERMÉTISER  le tour du silo avec des boudins plaqués les uns aux autres. Faire une rangée de boudins tous les 5 mètres. Pour le front d’attaque, placer une rangée de SILOLEST®.

Conseils de bâchage

Ensilage 6
subastop

SI L'ÉTIQUETTE D'UNE BÂCHE DONNE PEU D'INFOS, CE N'EST PAS BON SIGNE !

Si vous ne le saviez pas, sachez qu’une bâche noire classique est extrêmement poreuse à l’oxygène. En effet, celles-ci sont majoritairement fabriquées en plastique recyclé, donc instables et très poreuses.

Il est impératif de couvrir au minimum avec un plastique 100% matières vierges.

Il est impératif de bien connaître la qualité de sa bâche puisque c’est elle qui aura l’action de conservation.

Les films pour ensilage sont généralement fabriqués en polyéthylène (PE), étant donné que c’est un matériau robuste et résistant aux acides. La perméabilité à l’oxygène des films de qualité se mesure en cm3/m2 en 24h(norme DLG, test DIN 53380-3).

Les tests montrent qu’en réalité les valeurs sont bien différentes d’un film à l’autre et qu’un écart impensable existe entre une bâche classique et un film d’ensilage BARRIERE A OXYGENE.

Les films en polyamide (PA) sont considérablement plus étanches aux gaz que les films en PE et ont été testé par divers fabricants en tant que films-barrière pour ensilage.

Malheureusement, ce composant ne se montre résistant ni aux gaz, ni à l’humidité ce qui conduit, lors de l’application du film sur un ensilage humide, à une perte de l’étanchéité et à la dissolution du composant par les acides fermentaires. Autrement dit, le film se dégrade et « s’épluche ».

BÂCHAGE LE LENDEMAIN MATIN = 1350€ DE PERDUS SUR 20 HECTARES !

Il est fortement conseillé, pour ne pas dire primordial, de bâcher le plus vite possible. Plus on retarde, plus il y a de pertes.
Exemple de calcul : 10cm perdus, après une nuit sans bâche = 3% de pertes dans le mètre supérieur sur un silo de 3m. Sur 300 tonnes à 100€/tonne = 900€ de pertes.

AUDIT AVEC UNE CAROTTEUSE DE 4,5cm DE DIAMÈTRE DE 40CM DE LONG

Pour évaluer la densité, le carottage reste la méthode la plus précise : « au moins 3 mesures par silo, à différents endroits et différentes hauteurs ». Le carottage permet de quantifier son stock, de repérer des zones à risque et de voir comment améliorer la confection d’une année sur l’autre.